Écrire en pays dominé, volet 2 // J’ai la douceur du peuple effrayante au fond du crâne

 

J’ai la douceur du peuple effrayante au fond du crâne est le second volet d’une investigation théâtrale sur les écritures et les poétiques de la décolonisation pour penser nos identités françaises et les oublis de sa mémoire. Edouard Glissant – dont la philosophie du Tout-Monde clôturait le précédent spectacle – a préfacé Kateb Yacine et a reconnu  Nedjma comme le grand roman de la révolution algérienne et le comparait au mouvement de la langue de Césaire, construisant un peuple en même temps qu’elle élabore sa grammaire.
Dans ce second volet, nous écrivons une traversée des mémoires, des littératures et des résistances de l’Algérie coloniale à la France d’aujourd’hui, pour dessiner un des visages de la nation française dans laquelle nous avons grandi, faite d’exils, de métissages, d’imaginaires et de violences tues. Nous partons des silences et des amnésies entourant la guerre d’Algérie qui jonchent chaque famille à quelques exceptions près : enfants issus de l’immigration algérienne, petits-enfants de soldats du contingent, appelés ou militaires de métiers, anciens membres de l’OAS, enfants du FLN, fils ou filles de harkis, petits-enfants de pieds-noirs… L’écriture, mêlant témoignages passés et présents, l’intime à la grande histoire, est un réveil des mémoires pour définir nos identités.

Conception, montage et écriture Alice Carré et Margaux Eskenazi
Avec les textes de Kateb Yacine, Edouard Glissant, Jérôme Lindon, Assia Djebar
Mise en scène Margaux Eskenazi
Avec Armelle Abibou, Elissa Alloula, Yannick Morzelle, Maleck Lamraoui, Raphael Naasz, Christophe Ntakabanyura et Eva Rami

Production La Compagnie Nova, FAB – Fabriqué à Belleville.
Avec le soutien du Conseil Régional d’Ile-de-France, de la ville des Lilas, du Conseil Départemental du 93, de Lilas en Scène (dans le cadre d’une convention de résidence), de la DRAC Ile-de-France, (dans le cadre de la résidence action et territoire, de la Ferme Godier, du Studio Théâtre de Stains, du Collectif 12, du Centre Culturel de la Norville, des Plateaux Solidaires d’Arcadie, de la Région Ile de France et de de la Grange Dîmière de Fresnes.
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.


PROCHAINES DATES
15 février 2019 à Studio Théâtre de Stains (20H45)
21 février 2019 : à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm
Dans le cadre des Journées DHTA sur les Mémoires de la Guerre d’Algérie (programme)
Représentation le 21/02 à 20H. Entrée libre sur réservations ingrid.pichon@ens.fr
Table-ronde : Jouer, filmer avec la mémoire. Avec Alice Carré et Margaux Eskenazi le 22/02 à 10H30
Juin 2019 au Festival Onze Bouge, Paris
Juillet 2019 au 11• Gilgmamesh Belleville – Festival Off d’Avignon
8 novembre 2019 à la Grange Dîmière de Fresnes
29 novembre 2019 au Centre culturel de la Norville

DATES PASSEES
[CRÉATION] 17, 18, 19 janvier 2019
au Collectif 12, Mantes-la-Jolie (20H, 14H et 18H)
31 janvier 2019 au Théâtre du Garde-Chasse, les Lilas (20H30)
7 février 2019 au Théâtre de Longjumeau (14H)

DATES PASSEES