Équipe

La Compagnie Nova est un travail quotidien d’ancrage sur le territoire, de développement et de recherche théâtrale. Sa constellation est nombreuse, riche et joyeuse. Elle est notre territoire commun.

Margaux Eskenazi auteure et metteure en scène

Auteure et metteure en scène
Admise au Conservatoire National Supérieure d’Art Dramatique en formation continue à la mise en scène en 2013, Margaux Eskenazi a d’abord obtenu un Master II recherche à Paris III (Sorbonne-Nouvelle) en études théâtrales, après une classe préparatoire (hypokhâgne, khâgne). Tout juste diplômée, elle a intégré le Théâtre du Rond-Point auprès de Jean-Michel Ribes pour deux saisons (2009/2011) au comité de lecture. Elle y a également développé rapidement une activité d’assistante

Alice Carré auteure

Auteure
Sa passion du théâtre et des arts de la scène l’accompagne tout au long de sa formation théorique qui la mène d’un master d’Etudes Théâtrales à l’Ecole Normale Supérieure à un doctorat en Arts du spectacle dédié à la scénographie contemporaine et aux espaces vides (Université Paris Nanterre). Elle enseigne le théâtre (pratique et théorie) à l’Université de Nanterre et de Poitiers pendant six ans, est actuellement chargée de cours à Paris III et à la Comédie de St Etienne. Elle anime différents ateliers d’écriture et de jeu (Bobigny, Douala, Paris, Brazzaville, Bordeaux, etc). Elle se forme au théâtre en étant d’abord assistante à la mise en scène auprès de Christian Schiaretti (Par-dessus bord, Michel Vinaver, T.N.P. de Villeurbanne stage de fin d’études), Philippe Adrien (OEdipe, Sophocle, Théâtre de la Tempête) et Hélène Delavault (opérettes de Donizetti et d’Offenbach, CNSMD de Lyon). Encore étudiante, elle réalise la mise en espace de l’opérette de Charpentier Les Plaisirs de Versailles au Petit Trianon de Versailles avec les chanteurs du Conservatoire de Musique Baroque, et la mise en scène de Noces de sang de Federico Garcia Lorca (2007) dans le théâtre étudiant de l’ENS de Lyon. Accompagnant des projets comme dramaturge, elle s’intéresse aux processus de création les plus variés. Elle suit la compagnie Eltho en résidence au Centre Culturel de La Courneuve (Sur le Seuil, 2009, de Sedef Ecer, mise en scène Elise Chatauret). Elle s’intéresse à la danse contemporaine et rejoint le collectif PulX pour le spectacle Pénélope Matador dont elle fait la dramaturgie et la mise en scène avec la chorégraphe Elsa Decaudin (2012, création à Ceignac, puis KLAP Maison pour la danse de Marseille). La dramaturgie l’amène à l’écriture, avec le texte de Leave to live, écrit à partir des témoignages d’ex-enfants soldats de RD-Congo (2013), et Fara Fara questionnant les tiraillements identitaires de la jeunesse congolaise (2016, édité aux Editions Le Tour du Cadran). Elle continue son travail autour des amnésies coloniales, notamment avec la dramaturgie, la conception et l’écriture de Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre, mise en scène de Margaux Eskenazi (mars 2017, autour des poètes de la négritude et d’Edouard Glissant), et prépare le second volet autour de l’Algérie (paroles poétiques de Kateb Yacine, écrits de Kamel Daoud, Mohammed Dib, etc). Sa prochaine création, en tant qu’autrice et metteure en scène en collaboration avec Orchy Nzaba sera intitulée Brazza 39-45. Elle collabore également avec Aurélia Ivan, pour la création de Aujourd’hui, spectacle sur l’exclusion de la vie publique des populations dites « Rom »

Émilie Ghafoorian-Vervaët

Responsable des productions
En 2004 Emilie découvre le théâtre au sein des jeunes compagnies émergentes.
Elle se forme à l’administration, pour se tourner rapidement vers la diffusion, parce qu’elle veut avant tout défendre des spectacles qu’elle aime, et leurs équipes.
Elle intègre une grande société de production, et se forme alors au montage de production, et à la recherche de financement.
Désireuse de redevenir indépendante et de retrouver le

Yannick Morzelle

Comédien
Yannick Morzelle se forme à l’Ecole Régionale d’Art Dramatique de Marignane et au Studio Théâtre d’Asnières. En 2013, il intègre le CNSAD dans les classes de Daniel Mesguich, Nada Strancar et Xavier Gallais. En 2014, il joue dans Emilia Galotti mis en scène par Simon Rembado et en 2015 dans Le juif de Malte mis en scène par Bernard Sobel. Il met en scène en 2016 La Thébaïde ou les frères ennemis de Racine. Yannick est également chanteur et musicien (harpe, guitare). Il se produit au Hall de la chanson (Concert Poilu, 2014). A la rentrée de 2017, il joue sous la direction de Christophe Perton avec Dominique Valadié dans Au but au Poche-Montparnasse.

Il crée avec Margaux Eskenazi Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre et Césaire-Variations.

Éva Rami

Comédienne
En 2005, elle entre au Conservatoire de Région de Nice. Au cours de sa dernière année, elle collabore à plusieurs reprises avec le Collectif 8 au TNN, avant d’intégrer en 2008 l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Paris dirigée par Jean-Claude Cotillard. Elle y travaille notamment sous la direction de Christine Gagnieux, Marc Ernotte, Christophe Patty, Alan Boone, Marie Christine Orry, Sophie Loucachevsky et Laurent Hatat. Durant ces deux dernières années de formation elle crée Christine l. avec la Cie Maelstrom et joue dans L’inattendu mis en scène par Benjamin Migneco. À la sortie de cette école, elle interprète plusieurs rôles dans Tartuffe et plus tard dans Dom Juan et les clowns mis en scène par Mario Gonzalez et Irina Brook. Depuis 2012, elle a travaillé régulièrement avec Le Collectif La Machine ; Le Procès d’après Franz Kafka, Donquixote, L’invincible et Peter Pan, La prophétie de l’oubli, mis en scène par Félicien Chauveau. Parallèlement à ces créations, elle intègre le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris en second cycle pour y suivre les classes de Sandy Ouvrier puis de Xavier Gallais. En 2014 au théâtre 95, elle présente pour la première fois son seule en scène Vole ! mis en scène par Marc Ernotte. À la sortie du CNSAD elle travaille notamment avec Nicolas Ducron dans une pièce musicale Cami, avec Emmanuel Besnault dans Le cercle de craie, avec Fabrice Pierre dans Pièces en un acte.

Elle crée avec Margaux Eskenazi Richard III d’après William Shakespeare, Le procès de Jeanne d’Arc et Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre.

Christophe Ntakabanyura

Comédien
Christophe commence sa formation d’acteur à l’Atelier de Julie Goudard, puis aux Court Dominique Viriot en 2006. À la fin de sa formation il intègre la création de Sophie Martin et Charlotte Bartocci dans Des Pavés sur scène, en tournée en France, Suisse et Belgique, puis en 2009 à Avignon. Il joue ensuite dans La nuit des rois de Shakespeare, La chambre de Zoé mise en scène de Julie Goudard, Les Bienfaisants de Raphaël Thet mise en scène de Gaëlle Bourgeois. Il prépare actuellement son seul en scène pour l’année 2018. 

Il poursuit son parcours à la télévision pour M6 (Scène de Ménage), Arte (Ainsi soit t’il) et Canal + (Le Bureau des Légendes et Hippocrate)

Il crée avec Margaux Eskenazi Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre. 

Elissa Alloula

Comédienne
Élissa Alloula se forme à l’école du Vélo Volé puis elle intègre le TNS en 2011 sous la direction de Julie Brochen. Elle y travaille notamment avec Gildas Milin, Claudio Tolcachir, Cécile Garcia-Fogel, les membres du TGStan et Eric Vigner.
En 2014, elle obtient un master 2 d’études théâtrales, intitulé « Le théâtre Algérien amateur, aujourd’hui » à l’université Paris X. Entre 2011 et 2014, elle participe à des stages de formation à travers l’Europe, en Toscane et en Hongrie et participe aux deux premières éditions du festival Venice Open Stage à Venise, Italie. En mai 2015, elle joue au sein de la troupe Les Fous Masqués dans Les fourberies de Scapin, Théâtre Populaire Itinérant. Durant les saisons 2015 et 2016 elle joue Irina dans Les trois soeurs de Tchekhov, mis en scène par Jean-Yves Ruf (au Maillon à Strasbourg, au TGP à Saint-Denis et en tournée en France) et dans Elle de Jean Genet, mis en scène par Vincent Thépaut. Elle part jouer en 2016 en Chine au théâtre du Liyuan à Quanzhou, Fujian, avec la troupe de L’Art des Nations dirigée par Patrick Sommier, extraits des pièces de Wang Renjie, La veuve et le lettré, mise en scène de Jean-René Lemoine et Une femme chaste mise en scène par David Lescot. En 2016, elle a joué dans Monologue du nous de Bernard Noël mis en scène par Charles Tordjman, tournée en Lorraine et à Paris, à la Maison des Métallos. À l’été 2017 elle joue au sein de la troupe du Nouveau Théâtre Populaire.
Elle crée en 2018 avec Margaux Eskenazi, J’ai la douceur du peuple effrayante au fond du crâne. 

Raphael Naaz

Comédien
Admise au Conservatoire National Supérieure d’Art Dramatique en formation continue à la mise en scène en 2013, Margaux Eskenazi a d’abord obtenu un Master II recherche à Paris III (Sorbonne-Nouvelle) en études théâtrales, après une classe préparatoire (hypokhâgne, khâgne). Tout juste diplômée, elle a intégré le Théâtre du Rond-Point auprès de Jean-Michel Ribes pour deux saisons (2009/2011) au comité de lecture. Elle y a également développé rapidement une activité d’assistante metteur en scène auprès d’Eric Didry, Nicolas Bouchaud, Tatiana Vialle, Jean-Michel Ribes, Jean-Claude Grumberg. Elle poursuit une collaboration régulière avec Nicolas Bouchaud en l’assistant sur deux pièces de Labiche (Festival d’Automne 2012 / Théâtre de l’Aquarium).Au CNSAD elle a présenté en mai 2014 une maquette de sortie, Nous sommes de ceux qui disent à l’ombre, travail sur les auteurs de la négritude (Léon-Gontran Damas, Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire). Elle a également été assistante de Vincent Goethals (Les sacrifiées en 2014) et a collaboré auprès de Xavier Gallais pour les Journées de juin 2014, 2015 et 2016.Son activité de metteur en scène débute en 2007 – année où elle fonde la Compagnie Nova. Elle a mis en scène Quartett d’Heiner Müller, Hernani de Victor Hugo et Richard III d’après William Shakespeare, une retraduction et libre adaptation de l’œuvre du dramaturge anglais.Son travail est fortement implanté en Seine-Saint-Denis où la Compagnie Nova met en place de nombreuses actions culturelles : école du spectateur, travail dans les établissements scolaires, intervention en collège dans le cadre du dispositif du Conseil départemental « la Culture et l’Art au Collège » à La Courneuve et au Blanc-Mesnil, atelier de récit et de langues à Bobigny.Actuellement, Margaux Eskenazi est en préparation du dyptique « Ecrire en pays dominé » (Nous sommes de ceux qui disent à l’ombre et Fais de chaque barricade un pays !). Elle est collaboratrice artistique de Cécile Backès au CDN de Béthune (Mon Fric de David Lescot, Mémoire de fille d’Annie Ernaux). Elle collabore également au projet de résidence de Julien Fišera au Grand Parquet, avec Clément Poiré au Théâtre de la Tempête pour La Vie est un songe de Calderon ainsi qu’avec Le Birgit Ensemble (Julie Bertin et Jade Herbulot).Elle est membre du collectif Open Source (recherche en mise en scène) soutenu par Arcadi.

Armelle Adibou

Comédienne
En 2010 Armelle Abibou sort diplômée de l’EASD et devient élève- comédienne à la Comédie-Française.
Au sein de l’institution, elle joue notamment dans Les Oiseaux d’Aristophane, mis en scène par Alfredo Arrias, Les habits neufs de l’empereur, de Hans. C. Andersen, mis en scène par Jacques Allaire, Les joyeuses commères de Windsor, de Shakespeare, mis en scène par Andres Lima et L’opéra de quat’ sous de Bertolt Brecht, mis en scène par Laurent Pelly. La saison suivante on la retrouve sous la direction de François Léonarte, Violaine de Carné, Marie Raphaëlle Billetdoux ou encore dans Les nègres de Jean Genet, une mise en scène de Robert Wilson au théâtre de l’Europe-Odéon. 

Dans le cadre des Talents Cannes Adami 2016 et présenté au 69ème Festival de Cannes, Armelle joue dans Merci Monsieur Imada réalisé par Sylvain Chomet. 

En 2017, Armelle a été en tournée avec la compagnie Ars Anima dans le spectacle Nés Quelques part et au théâtre Paris-Villette dans l’Iliade, spectacle mis en scène par Luca Giacomoni. 

Elle crée avec Margaux Eskenazi, Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre et Césaire-Variations.

Malek Lamraoui

Comédien
Après un centre de formation de football, Malek commence le théâtre à l’école Premier Acte à Lyon.
Il intègre en parallèle l’académie ballet NIni Théilade où il se forme à la danse classique, contemporaine et moderne jazz.
Il intègre ensuite La Comédie de Reims puis le CNSAD en 2015. Il y travaille avec Nathalie Becue, Sandy Ouvrier, Christophe Patty, Catherine Anne, Claire Lasne-Darcueil, Frédéric Bélier-Garcia et le BIRGIT ENSEMBLE. 

En parallèle il tourne dans Geronimo de Tony Gatlif, il joue dans Théâtre de Marcus Borja (Théâtre de la Colline, Théâtre de la Cité Internationale) et fera plusieurs mises en voix à Théâtre Ouvert. Il parle couramment algérien et arabe. 

Il crée en 2018 avec Margaux Eskenazi, J’ai la douceur du peuple effrayante au fond du crâne. 


Mariam Rency / Éclairagiste
Admise au Conservatoire National Supérieure d’Art Dramatique en formation continue à la mise en scène en 2013, Margaux Eskenazi a d’abord obtenu un Master II recherche à Paris III (Sorbonne-Nouvelle) en études théâtrales, après une classe préparatoire (hypokhâgne, khâgne). Tout juste diplômée, elle a intégré le Théâtre du Rond-Point auprès de Jean-Michel Ribes pour deux saisons (2009/2011) au comité de lecture. Elle y a également développé rapidement une activité d’assistante metteur en scène auprès d’Eric Didry, Nicolas Bouchaud, Tatiana Vialle, Jean-Michel Ribes, Jean-Claude Grumberg. Elle poursuit une collaboration régulière avec Nicolas Bouchaud en l’assistant sur deux pièces de Labiche (Festival d’Automne 2012 / Théâtre de l’Aquarium).Au CNSAD elle a présenté en mai 2014 une maquette de sortie, Nous sommes de ceux qui disent à l’ombre, travail sur les auteurs de la négritude (Léon-Gontran Damas, Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire). Elle a également été assistante de Vincent Goethals (Les sacrifiées en 2014) et a collaboré auprès de Xavier Gallais pour les Journées de juin 2014, 2015 et 2016.Son activité de metteur en scène débute en 2007 – année où elle fonde la Compagnie Nova. Elle a mis en scène Quartett d’Heiner Müller, Hernani de Victor Hugo et Richard III d’après William Shakespeare, une retraduction et libre adaptation de l’œuvre du dramaturge anglais.Son travail est fortement implanté en Seine-Saint-Denis où la Compagnie Nova met en place de nombreuses actions culturelles : école du spectateur, travail dans les établissements scolaires, intervention en collège dans le cadre du dispositif du Conseil départemental « la Culture et l’Art au Collège » à La Courneuve et au Blanc-Mesnil, atelier de récit et de langues à Bobigny.Actuellement, Margaux Eskenazi est en préparation du dyptique « Ecrire en pays dominé » (Nous sommes de ceux qui disent à l’ombre et Fais de chaque barricade un pays !). Elle est collaboratrice artistique de Cécile Backès au CDN de Béthune (Mon Fric de David Lescot, Mémoire de fille d’Annie Ernaux). Elle collabore également au projet de résidence de Julien Fišera au Grand Parquet, avec Clément Poiré au Théâtre de la Tempête pour La Vie est un songe de Calderon ainsi qu’avec Le Birgit Ensemble (Julie Bertin et Jade Herbulot).Elle est membre du collectif Open Source (recherche en mise en scène) soutenu par Arcadi.

Sarah Lazaro / Costumière
Elle intègre l’ENSATT en 2008 en Conception Costume après des études d’Arts Appliqués et un Diplôme des Métiers d’Art de costumière réalisatrice. Elle place le corps des interprètes au coeur de ses créations et cherche à tisser des liens entre les arts visuels et le costume de scène.
Pour le théâtre et l’opéra, elle assiste Elsa Pavanel sur différents projets mis en scène par Bernard Levy et Coline Serreau au théâtre de l’Athénée, à l’Opéra Bastille et à l’Académie Fratellini. Elle a travaillé avec Stanislas Nordey pour la réalisation des costumes de Par les Villages (Festival d’Avignon 2013) et Catherine Anne sur L’Ecole des Femmes.
Pour le cinéma elle a assisté Sylviane Berthuel sur le d’animation Le Prince et les 108 démons réalisé par Pascal Morelli et pour Yves Saint-Laurent réalisé par JalilLespert.
Elle crée avec Margaux Eskenazi Hernani, Richard III d’après William Shakespeare et Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre.

Julie Boillot-Savarin / Espace
Formée à la conception théâtrale (Ensatt) et au design d’espace (Ensba), Julie Boillot-Savarin créée des dispositifs scénographiques inscrits dans les champs scéniques, culturels ou urbains. Depuis 2011, elle mène des projets pluridisciplinaires au sein du collectif Wos/ Agence des hypothèses avec lequel elle configure des espaces embrayeurs de pratiques collaboratives et réflexives, propices au partage de ressources matérielles ou immatérielles (récits d’expériences et compétences propres aux communautés d’usagers in situ). Agrégée en Arts Appliquées et Design, elle enseigne la culture artistique, la dramaturgie et la démarche de projet au sein de la formation Diplôme des Métiers d’Art (DMA) Régie du spectacle vivant, Majeures Son et Lumière, Mineure Scénographie au Lycée Paul Poiret à Paris. Parallèlement, elle participe à différents projets de création dans le spectacle vivant, de la fiction-documentaire à l’installation-concert. Elle collabore notamment avec Simon Deletang, la Plateforme Locus Solus et la Cie Ascorbic. Hors les murs, elle conçoit un carousel ambulant pour la Cie Nue comme l’oeil et plus récemment, elle oriente ses recherches vers le mapping-vidéo et la scénographie numérique à l’occasion du concert augmenté Nuit Transfigurée de l’Ensemble Orfeo 21. 

Elle crée avec Margaux Eskenazi Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre.

Jonathan Martin / Son
Jonathan est un compositeur et interprète dévoilant un univers expérimental puissant, mêlant noise, ambiant et électro avec un lien très fort son/image.
Entre formation mathématique, sonore, cinématographique et théâtrale, son travail d’influences pluridisciplinaires en constante évolution, cherche à évoquer et stimuler l’imagination par les différentes approches spécifiques de ces disciplines. C’est donc dans le travail de la musique, de la création sonore théâtrale mais aussi de la vidéo que Jonathan parvient à créer un univers artistique complet. Il fonde en 2015 le groupe CIORAN, aux frontières de l’électro, du rock et de la Coldwave. Ses compositions s’y enrichissent et se confrontent pour donner en 2016 un premier EP du nom de BORN AGAIN. En parallèle, il sort un premier projet solo : EUPHEMISTIC WAVES. 

Il travaille depuis quelques années en créateur sonore sur de nombreux projets au CNSAD (Marcu Borja, Caroline Marcadé, Sandy Ouvrier….).

Il crée avec Margaux Eskenazi Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre.