équipe

La Compagnie Nova est un travail quotidien d’ancrage sur le territoire, de développement et de recherche théâtrale. Elle est dirigée par Margaux Eskenazi, metteure en scène et Clément Probst, administrateur. Mais elle ne pourrait pas exister sans tous les collaborateurs qui y travaillent et la soutiennent. La Compagnie est notre territoire commun.

 

Margaux Eskenazi

Admise au Conservatoire National Supérieure d’Art Dramatique en formation continue à la mise en scène en 2013, Margaux Eskenazi a d’abord obtenu un Master II recherche à Paris III (Sorbonne-Nouvelle) en études théâtrales, après une classe préparatoire (hypokhâgne, khâgne). Tout juste diplômée, elle a intégré le Théâtre du Rond-Point auprès de Jean-Michel Ribes pour deux saisons (2009/2011) au comité de lecture. Elle y a également développé rapidement une activité d’assistante metteur en scène auprès d’Eric Didry, Nicolas Bouchaud, Tatiana Vialle, Jean-Michel Ribes, Jean-Claude Grumberg. Elle poursuit une collaboration régulière avec Nicolas Bouchaud en l’assistant sur deux pièces de Labiche (Festival d’Automne 2012 / Théâtre de l’Aquarium).

Au CNSAD elle a présenté en mai 2014 une maquette de sortie, Nous sommes de ceux qui disent à l’ombre, travail sur les auteurs de la négritude (Léon-Gontran Damas, Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire). Elle a également été assistante de Vincent Goethals (Les sacrifiées en 2014) et a collaboré auprès de Xavier Gallais pour les Journées de juin 2014, 2015 et 2016.

Son activité de metteur en scène débute en 2007 – année où elle fonde la Compagnie Nova. Elle a mis en scène Quartett d’Heiner Müller, Hernani de Victor Hugo et Richard III d’après William Shakespeare, une retraduction et libre adaptation de l’œuvre du dramaturge anglais.

Son travail est fortement implanté en Seine-Saint-Denis où la Compagnie Nova met en place de nombreuses actions culturelles : école du spectateur, travail dans les établissements scolaires, intervention en collège dans le cadre du dispositif du Conseil départemental « la Culture et l’Art au Collège » à La Courneuve et au Blanc-Mesnil, atelier de récit et de langues à Bobigny.

Actuellement, Margaux Eskenazi est en préparation du dyptique « Ecrire en pays dominé » (Nous sommes de ceux qui disent à l’ombre et Fais de chaque barricade un pays !). Elle est collaboratrice artistique de Cécile Backès au CDN de Béthune (Mon Fric de David Lescot, Mémoire de fille d’Annie Ernaux). Elle collabore également au projet de résidence de Julien Fišera au Grand Parquet, avec Clément Poiré au Théâtre de la Tempête pour La Vie est un songe de Calderon ainsi qu’avec Le Birgit Ensemble (Julie Bertin et Jade Herbulot).

Elle est membre du collectif Open Source (recherche en mise en scène) soutenu par Arcadi.

 

 

Clément Prost

Après des études de sociologie et un master « Politiques culturelles » à l’Université Paris VII, Clément Probst se tourne vers l’ingénierie culturelle au sein de l’Agence Le Troisième Pôle (2010), d’abord chargé d’étude puis chargé de production pour l’organisation du Festival « Ici et Demain » pour le compte de la Mairie de Paris. Il intègre alors le Théâtre du Rond-Point au service production (2010) et devient en parallèle administrateur de la Compagnie Nova suite à l’invitation de Margaux Eskenazi de prendre en charge la production d’Hernani.

Vivement intéressé par les politiques culturelles territoriales qui avaient fait l’objet de ses recherches en Master II, il travaille au service culturel de Champigny-sur-Marne (2011-2012) à la fois chargé d’étude, chargé de communication et de production (Théâtre Gérard Philipe, Centre Culturel Jean Vilar).
Désireux de plus de responsabilité et de découvrir d’autres secteurs, il devient alors coordinateur programmateur de L’Odéon / Scène Jean-Roger Caussimon (2013-2014), salle de concert spécialisée en chanson française, blues et musiques du monde située à Tremblay-en-France. C’est lors de cette expérience qu’il touchera à l’ensemble des facettes de direction d’une structure culturelle, aussi bien du point de vue du projet (programmation, communication, actions culturelles, résidences…) qu’au niveau administratif (budgets, aspects juridiques et sociaux, gestion comptable, billetterie, lien avec les tutelles…).

Mais le goût pour le théâtre et la volonté de se rapprocher de la création le ramène vers son secteur premier. Il devient alors administrateur pour différentes compagnies théâtrales telle qu’Impakt Cie (direction artistique Fabrice Schillaci). C’est avec la Compagnie Nova qu’il garde son plus fort attachement depuis plus de quatre ans.