Margaux Eskenazi

Margaux Eskenazi

Auteure et metteure en scène
Admise au Conservatoire National Supérieure d’Art Dramatique en formation continue à la mise en scène en 2013, Margaux Eskenazi a d’abord obtenu un Master II recherche à Paris III (Sorbonne-Nouvelle) en études théâtrales, après une classe préparatoire (hypokhâgne, khâgne). Tout juste diplômée, elle a intégré le Théâtre du Rond-Point auprès de Jean-Michel Ribes pour deux saisons (2009/2011) au comité de lecture. Elle y a également développé rapidement une activité d’assistante metteur en scène auprès d’Eric Didry, Nicolas Bouchaud, Tatiana Vialle, Jean-Michel Ribes, Jean-Claude Grumberg. Elle poursuit une collaboration régulière avec Nicolas Bouchaud en l’assistant sur deux pièces de Labiche (Festival d’Automne 2012 / Théâtre de l’Aquarium). Au CNSAD elle a présenté en mai 2014 une maquette de sortie, Nous sommes de ceux qui disent à l’ombre, travail sur les auteurs de la négritude (Léon-Gontran Damas, Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire). Elle a également été assistante de Vincent Goethals (Les sacrifiées en 2014) et depuis 3 ans collabore auprès de Xavier Gallais pour les Journées de juin 2014, 2015 et 2016. Son activité de metteur en scène débute en 2007 – année où elle fonde la Compagnie Nova. Elle a mis en scène Quartett d’Heiner, Hernani de Victor Hugo et Richard III d’après William Shakespeare, une retraduction et libre adaptation de l’œuvre du dramaturge anglais. Son travail est fortement implanté en Seine-Saint-Denis où la Compagnie Nova met en place de nombreuses actions culturelles : école du spectateur, travail dans les établissements scolaires, intervention en collège dans le cadre du dispositif du Conseil départemental « la Culture et l’Art au Collège » à La Courneuve et au BlancMesnil, atelier de récit et de langues à Bobigny. Actuellement, Margaux Eskenazi est en préparation de Nous sommes de ceux qui disent à l’ombre et collaboratrice artistique de Cécile Backès au CDN de Béthune sur le spectacle Mon Fric de David Lescot. Elle collabore également au projet de résidence de Julien Fišera au Grand Parquet pour cette saison. Elle est membre du collectif Open Source (recherche en mise en scène) soutenu par Arcadi.