Les ateliers au collège (Art et Culture au collège)

Depuis la saison 2013-2014, la Compagnie Nova participe très régulièrement au dispositif de « L’art et la culture au collège » mis en place par le Conseil départemental du 93. Deux intervenants travaillent pendant une semaine banalisée avec des élèves de 4ème ou de 3ème d’un collège du département.

Chaque semaine est préparée par une rencontre en amont et une sortie au théâtre avec la classe. Les valeurs importantes de la Compagnie sont défendues tout au long de la semaine : les identités françaises créolisées, la confiance en soi et aux autres, l’appréhension du plateau et le rapport à son propre corps.

Atelier théâtre au collège - La Compagnie NovaDans ce cadre, un partenariat avec l’établissement scolaire Georges Politzer de la Courneuve a été noué en 2014. Margaux Eskenazi, metteure en scène, accompagnée de Lucas Tisné et Lorraine Peynichou en scénographie, et Juan Aramburu en rédacteur web, ont ainsi mené des ateliers autour de l’œuvre de William Shakespeare : Comme il vous plaira dans une classe de 3ème.
 Les élèves ont été initié au jeu de l’acteur, à la construction d’un décor ainsi qu’à certaines techniques journalistiques (reportage, photographies, création d’un blog) et un spectacle de 40 minutes a été présenté à la fin. Au centre du travail, la question du travestissement et une réflexion autour du genre.

Cette expérience a donné lieu à un documentaire radiophonique retraçant le travail des élèves sur l’année, diffusé sur France Culture dans l’émission Sur les docks (le 18 mai 2014) : Shakespeare au collège ou l’adolescence du genre.

Dans une des classes de 4ème d’Agathe Le Taillandier, dramaturge de la Compagnie et enseignante de français au collège Nelson Mandela du Blanc-Mesnil, Margaux Eskenazi, metteure en scène, et Gael Faye, chanteur, sont intervenus pendant une semaine banalisée.

Atelier théâtre au collège - La Compagnie Nova

Les élèves ont travaillé autour du texte d’Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal, en doublant les axes d’approches. Un groupe a travaillé au plateau avec Margaux en jeu et en improvisations théâtrales et l’autre avec Gael autour de la musicalité de l’écriture de Césaire en travaillant la musique de la langue du poète et en écrivant des morceaux du spectacle avec leur propre mot. Ensemble, ils menèrent un travail musical et textuel, déliant les voix, libérant la parole et impulsant un souffle organique. Ils ont interrogé la poésie et le combat politique de Césaire pour créer une matière à jeu, à rêve et à penser aujourd’hui pour chacun.

Au terme de cette semaine de travail, ils ont représenté le spectacle au Théâtre 9 du Blanc-Mesnil (ex-Forum).

En mars 2016, Margaux Eskenazi intervient avec la chorégraphe Magda Kachouche (Compagnie Contour Progressif) en classe de 3ème du collège Nelson Mandela au Blanc-Mesnil.

Cette année, elles interrogeront ensemble par le théâtre et la danse, la question de la frontière. En mêlant ces deux langages artistiques, elles ont établi un corpus de textes théâtraux (Antigone de Anouilh, La Vie de Galilée de Brecht), une série d’improvisation (l’arrestation de Rosa Parks, l’arrivée d’un migrant en France) et une recherche corporelle comme prolongation des mots qui traitent de la question de la frontière sous toutes ces formes : physique, géographique, psychique.

Atelier théâtre au collège - La Compagnie Nova

Alice Carré a mené durant plusieurs mois un atelier d’écriture et de jeu au lycée Paul Robert autour de la thématique « Récits de migrations ».

Ils ont mené un travail sur des témoignages recueillis de personnes ayant vécu un parcours migratoire. Ils se sont appuyés sur le texte Guantanamo de Frank Smith, en écrivant des textes sur cette thématique et les mettant ensuite en voix.

Magda et Margaux prolongent leur collaboration en travaillant ensemble au collège Marie Curie des Lilas en mars 2019 pendant une semaine banalisée avec une classe de 3ème.

Atelier d'écriture au collège - La Compagnie Nova

Autour de la question des récits mémoriels liés à la guerre d’Algérie, elles naviguent avec les élèves entre ateliers d’écriture, mise en gestes et mise en corps des histoires familiales en posant la question de la transmission.

Alice Carré et Loup Balthazar ont mené un projet PACTE en lien avec le centre culture de la Norville et le lycée René Cassin à Arpajon.

Elles sont intervenues dans trois classes de seconde durant plusieurs mois pour les sensibiliser à la guerre d’Algérie et aux notions de négritude et de créolité dans le cadre d’une préparation au diptyque « Ecrire en pays dominé » que nous avons joué à La Norville. Elles ont également mené des ateliers d’improvisation et d’écriture de plateau autour de la guerre d’Algérie ainsi que des ateliers de jeu autour d’Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal.